Partenaires

Conseil de recherche en sciences humaines du Canada

 

En mettant l’accent sur le développement du talent, la production du savoir et la création de connexions entre les établissements d’enseignement et les communautés, le CRSH appuie, de façon stratégique, la réalisation d’initiatives de calibre mondial qui reflètent l’engagement du gouvernement visant à faire du Canada un pays prospère grâce à une innovation basée sur l’augmentation des connaissances en sciences humaines. Lire la suite

La recherche en sciences humaines que finance le CRSH permet de mieux comprendre les nouveaux enjeux d’ordre social, culturel, technologique, environnemental et économique ainsi que ceux liés au bien-être. Elle suscite une réflexion profonde sur la nature de l’être humain, sur ce dont il a besoin pour progresser en ces temps complexes et difficiles et sur ce vers quoi il tend pour le nouveau millénaire.

Les travaux que finance le CRSH incitent les chercheurs à se questionner, à apprendre au contact d’autres disciplines, à se lancer dans des projets concertés et à atteindre des buts communs axés sur le bien-être de la société canadienne. Les connaissances que génèrent ces travaux sont utilisées par les communautés, kes entreprises et les gouvernements, qui s’emploient, de façon novatrice, ç améliorer la qualité de vie des Canadiens.

Le CRSH investit aussi dans l’avenir du Canada. Les étudiants en sciences humaines reçoivent la meilleure formation qui soit en matière de pensée critique, de prise de décision complexe et d’exploration créatrice, Grâce aux bourses qu’il accorde et à la formation en recherche qu’il finance, le CRSH contribue à faire des plus brillants esprits d’aujourd’hui les leaders de demain.

Si vous souhaitez en apprendre davatage sur le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada, cliquez ici.


 

Stanford Human Rights Center

Le Centre des droits de la personne de Stanford fournit des outils aux étudiants, aux défenseurs, aux États et à la société civile pour mieux comprendre comment respecter et protéger les droits de la personne. Le Centre a été créé en 2013 pour mener une recherche appliquée sur les droits de personne. Le Centre encourage les événements, l’engagement des étudiants ainsi que la compréhension par le public des droits de la personne et de la justice mondiale. Lire la suite

Le travail du Centre se concentre sur l’analyse de politiques publiques et l’identification des meilleures pratiques internationales dans les domaines de la réforme de la justice (pénale), des conditions de détention et du Système interaméricain des droits de l’Homme. L’équipe du Centre travaille principalement au (et sur) l’Amérique latine. Cependant, grâce à collaboration étroite avec la Clinique internationale de défense des conflits et des conflits humains de Stanford, les experts de la clinique sont amenés  à travailler à travers le monde.

Si vous souhaitez en apprendre davatage sur le centre, cliquez ici.


Amnistie International Canada

Comptant plus de 3 millions de partisans, activistes et bénévoles dans plus de 150 pays, et prônant une impartialité totale des intérêts gouvernementaux, corporatifs ou nationaux, la mission d’Amnestie International est de protéger les droits de la personne dans le monde entier. Lire la suite

 Amnestie international a été créée en 1961 pour protéger les individus qui se prononcent contre des régimes corrompus et oppresseurs à travers le monde. Comme le monde a changé, la mission de l’organisation a également changé. L’organisation publie maintenant des recherches et promouvient des campagnes sur tous les domaines couverts par la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Amnestie International transfert la connaissance des violations des droits de la personne en une prise de conscience et une action mondiales. Sa mission est de découvrir la vérité sur les atteintes aux droits de la personne et de mobiliser les individus pour qu’ils agissent afin que les violations cessent, que les individus et les communautés soient protégés et que les auteurs de violations soient traduits en justice.

Si vous souhaitez en apprendre davatage sur le centre, cliquez ici.


Centre de recherche et d’enseignement des droits de la personne

À l’aide d’une approche multi et interdisciplinaire, le Centre cherche à rassembler des enseignants, des chercheurs et des étudiants avec des professionnels du domaine afin de promouvoir le respect des droits de la personne et d’étudier la protection active et la jouissance de ces droits pour tous. Le CREDP bénéficie d’un environnement bi-juridique et bilingue. Le Centre privilégie la recherche, l’enseignement et la diffusion des connaissances par l’entremise de partenariats entre unités académiques et les organismes gouvernementaux et de la société civile. Lire la suite

C’est à l’initiative de M. Yvon Beaulne, alors ambassadeur du Canada à l’Organisation des Nations Unies, et de M. Gordon Fairweather, alors président de la Commission canadienne des droits de la personne qu’a émergé, en 1981, l’idée de créer un centre des droits de la personne à l’Université d’Ottawa.

Durant 1981, les premiers Directeurs du centre – Gérald A. Beaudoin et Walter Tarnapolsky – ont invité quinze experts constitutionnels et des droits de la personne canadiens à écrire des chapitres pour discuter des sections de la nouvelle Charte canadienne des droits et libertés. Le travail aboutit en un texte pionnier sur les droits de la personne intitulé « La Charte canadienne des droits et libertés : Un commentaire ». La publication, parue en 1982, s’imposa comme un ouvrage incontournable avec une grande influence auprès de la Cour suprême du Canada dans le cadre de son interprétation de la Charte. Le Centre publia une deuxième et troisième éditions en 1985 et 1993 dans les deux langues officielles.

Le Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne (CREDP) est un des plus anciens au Canada et comprend des chercheurs issus des Facultés de Droit, des Arts et des Sciences Sociales. Depuis sa création, le Centre a développé des programmes de recherche et d’enseignement à l’international avec une attention particulière sur des pays comme l’Argentine, le Brésil, la Chine, El Salvador, l’Inde, l’Indonésie, le Kosovo, la Thaïlande, le Sri Lanka et le Zimbabwe, entre autres.

Le CREDP a par ailleurs pu croître grâce à l’apport inestimable de ses directeurs et de ses directrices antérieur-es : le regretté Sénateur Gérald A. Beaudoin ; le regretté Juge Walter Tarnopolsky ; le professeur Ed Ratushny ; William F. Pentney; le professeur William W. Black ; le professeur Errol Mendes ; la professeure Constance Backhouse ; la professeure Sheila McIntyre ; Me Marie Claude Roberge ;  la professeure Joanne St Lewis; et la professeure Lucie Lamarche.

Si vous souhaitez en apprendre davatage sur le centre, cliquez ici.


Faculté de droit, Unversité Centrale du Chili

La Faculté de droit et de sciences sociales vise à éduquer les avocats engagés dans leurs communautés et perpétuant l’excellence et dans le pays. L’université prône la difussion de connaissances par la recherche et la formation, véhiculant ainsi des valeurs telles que la démocratie et la conscience sociale dans une atmosphère de pluralisme et de respect de la diversité et des droits de la personne.Lire la suite

La Faculté de droit et de sciences sociales offre un programme de droit qui favorise les principes du pluralisme, de la tolérance et de la reconnaissance active de la diversité. L’Université encourage ses étudiants et les futurs avocats à conservoir la justice et la sécurité juridique comme des valeurs fondamentales de la discipline, la prudence en tant que vertu de leurs actes et la solidarité comme la fondation des relations avec autrui.

Si vous souhaitez en apprendre davatage sur l’Université centrale, cliquez ici.


Université du Québec à Montréal (UQÀM) 

La Clinique internationale de défense des droits humains

La Clinique internationale de défense des droits humains est fière de célébrer cette année son 10e anniversaire en tant que pilier dans le domaine de l’enseignement clinique relativement à la promotion et à la protection des droits humains, tant au niveau international que national.Lire la suite

L’enseignement clinique permet aux étudiant.e.s de s’impliquer directement dans de réels dossiers de défense des droits humains en collaboration avec des organisations partenaires réparties aux quatre coins du globe. À ce jour, plus de 300 étudiant.e.s ont été formé.e.s dans la défense des droits humains grâce à leur passage à la CIDDHU.

Fondée en 2005 par Bernard Duhaime et Carole Hilling, et maintenant sous la direction de la professeure Mirja Trilsch, la CIDDHU a été la première Clinique de droit international de droits humains dans la Francophonie. Innovatrice et forte de ses années d’expérience, la CIDDHU a servi de modèle et, en certaines occasions, participé à la création de nombreuses Cliniques de droit international au Québec et ailleurs dans le monde.

En effet, depuis sa création, la CIDDHU a su développer une solide expertise en matière de litige et de plaidoyer international dans tous les domaines des droits humains dont les droits des migrants, les droits des femmes, la protection contre la violence sexuelle, les droits relatifs aux peuples autochtones, la lutte contre la torture et la protection des ressources naturelles, pour n’en nommer que quelques-uns.

Si vous souhaitez en apprendre davatage sur le centre, cliquez ici.


HazloLaw

En tant que cabinet d’avocats en droit des affaires, l’entreprise est guidée par le principe selon lequel les clients méritent une relation personnelle et étroite avec leurs conseillers juridiques. Prônant l’approche «moins de clients, plus d’attention», Hugues Boisvert a ouvert le cabinet à l’âge de 31 ans. La vision de Hugues a été façonnée après avoir travaillé pour deux cabinets d’avocats reconnus dans la région d’Ottawa et à Grosso & Co, situé à Buenos Aires, en Argentine.READ MORE

 

Depuis sa création, la vision du bureau est de créer un cabinet boutique avec une mentalité entrepreneuriale. Les avocats de l’entreprise se rapportent aux clients en fournissant et en donnant des conseils pratiques en fonction de leurs besoins commerciaux. En tant que reflet d’une mentalité entrepreneuriale, l’entreprise s’appelle Hazlo. Hazlo signifie « faire » en espagnol. L’équipe perçoit leurs clients comme des «faiseurs» et les membres de leur équipe le sont eux aussi. Les avocats du cabinet exercent exclusivement des affaires, des litiges fiscaux et du droit international. Cela permet à leur équipe de concentrer leur expérience et leurs connaissances collectives pour offrir un service exceptionnel à leurs clients.

Au fil des ans, l’entreprise a été remporté nombreux prix, dont le Prix exceptionnel pour les nouvelles entreprises d’Ottawa et a été reconnue dans le top 10 des sociétés les plus dynamiques à Ottawa pendant deux années consécutives. L’équipe continue à se développer, mais reste fidèle à sa vision et ses piliers fondamentaux. Ces membres croient fermement que cette philosophie est la raison de leur succès et continuera à constituer le fondement de leur avenir.

Si vous souhaitez en apprendre davatage sur HazloLaw, cliquez ici.

 

%d bloggers like this: